Commune de Neyruz
Administration communale
CH-1740 Neyruz
T. +41 26 916 15 50
neyruz@neyruz.ch
Menu

Eau potable

Notre réseau d’eau est alimenté actuellement par les eaux du réseau de l’AESO, par l’eau de source de Chénens/Cottens et par l’eau provenant de nos propres sources. Vers l’été 2010, une fois le bouclage du réseau intercommunal effectif, nous serons ravitaillés tant côté Est que Ouest par l’AESO.

 

 

 

AESO

Les divers travaux pour l'adjonction de la commune de Cottens au réseau de l'Association intercommunale pour l'alimentation en eau de Sarine-Ouest AESO ont débuté.

Une deuxième conduite, pour séparer l'eau de l'Association et celle de notre commune, va démarrer. Le grand bouclage du réseau d'alimentation en eau des communes de Sarine-Ouest est effectif depuis l'été 2011. Notre alimentation, notamment la défense incendie des hauts du village, sera dès lors optimale.

Contrats d'adduction d'eau

Le bouclage de l’AESO se concrétisant, votre conseil communal a dénoncé les contrats d’adduction en eau le liant avec nos partenaires de Cottens et Chénens. Le contrat de vente d’eau avec la commune de Chénens est résilié pour le 10 juin 2011 au plus tard, le droit de passage avec la commune de Cottens est supprimé dès l’année 2010.

Projet "Nitrates"

L’eau est une ressource vitale mais sensible et, comme vous avez pu le lire dans notre journal l’Ecureuil, le taux de nitrates de nos propres sources (sources du Bois des Fantômes et de la Côte de Rosé) alimentant notre réservoir d’Entre Essivaz dépasse quelques fois le seuil de tolérance fixé par la loi à 40 mg/litre. Cependant, notre eau est conforme aux exigences de la législation sur les denrées alimentaires, car, avant distribution, elle est mélangée à celle de Chénens et de l’AESO, eaux dont les taux se situent entre 18 et 33 mg/litre. Aussi, soucieux du risque que pourrait engendrer une alimentation perturbée d’un de nos deux partenaires, votre Conseil communal collabore au projet « Nitrates » de la Confédération, projet qui a pour but de définir certaines zones de protection. Les accords avec les différents exploitants étant trouvés, ce projet, qui consiste a une mise en place de nouvelles zones de protection, a débuté le 1er janvier 2010. Notre taux de nitrates s’améliorera sensiblement dans 3 à 5 ans.

(retour au sommaire)

Réservoir de La Perreire



Actualités
Info Travaux

à la Route des Simon
> suite

Mises à l'enquête - Projets de construction

Parution dans la Feuille officielle du canton de Fribourg
> suite

Déplacement des places de parc P+Rail

A la Gare de Neyruz
> suite