Commune de Neyruz
Administration communale
CH-1740 Neyruz
T. +41 26 916 15 50
neyruz@neyruz.ch
Menu

Stratégie

La définition de la stratégie des Autorités communales a été guidée par les principes d’aménagement édictés par l’ASPAN (l’Association Suisse pour l’Aménagement National) ainsi que par les principes du développement durable dans le respect des exigences légales.

La stratégie se décline comme suit:

  • Croissance maîtrisée par une développement harmonieux des zones avec une mixité assurée
  • Valorisation des zones d’activité par l’intégration d’entreprises à haute valeur ajoutée
  • Offre de haute qualité en matière d’habitat Valorisation de la halte ferroviaire
  • Valorisation des énergies renouvelables
  • Multiplication du réseau de mobilité douce
  • Augmentation modérée des coefficients
  • Potentiel des conditions favorables existantes
  • Densification des zones du centre village
  • Les actuelles Zones mixtes deviennent des Zones Village

Principes d’aménagement servant de critères de décision selon l’ASPAN

La pesée des intérêts en présence est effectuée à la lumière de la liste des "principes régissant l’aménagement" énoncée à l’article 3 de la loi fédérale sur l’aménagement du territoire. Ces principes constituent des critères guidant les Autorités dans la pesée des intérêts en présence. Ils ne constituent pas un ensemble exempt de toute contradiction et les Autorités choisissent, dans chaque cas concret, lequel de ces principes prévaut. La loi fédérale sur l’aménagement du territoire prévoit notamment les principes suivants :

A Le paysage doit être préservé. Il convient notamment de :

  • protéger les terres cultivables ;
  • intégrer les constructions dans le paysage ;
  • tenir libres les bords des lacs et des cours d’eau et faciliter au public l’accès aux rives et le passage le long de celles-ci ;
  • conserver les sites naturels et les territoires servant au délassement.

B Les territoires urbanisés seront aménagés selon les besoins de la population et leur étendue limitée. Il convient notamment de :

  • répartir judicieusement les lieux d’habitation et les lieux de travail et de les doter d’un réseau de transport suffisant ;
  • préserver les lieux d’habitation des atteintes nuisibles ou incommodantes telles que la pollution de l’air, le bruit et les trépidations (application aujourd’hui principalement dans la législation sur la protection de l’environnement) ;
  • créer des voies cyclables et des chemins pour piétons ;
  • assurer les conditions dont dépend un approvisionnement suffisant en biens et services ;
  • intégrer dans le milieu bâti de nombreux arbres et espaces verts.

C Il importe de déterminer selon des critères rationnels l’implantation des constructions et installations publiques ou d’intérêt public. Il convient notamment de :

  • tenir compte des besoins spécifiques des régions et de réduire les disparités choquantes entre celles-ci ;
  • faciliter l’accès de la population aux établissements tels qu’écoles, centres de loisirs et services publics ;
  • réduire les effets défavorables qu’exercent de telles implantations sur le milieu naturel, la population et l’économie.

Développement durable

Schéma du développement durable : une approche géonomique globale à la confluence de trois préoccupations, dites "les trois piliers du développement durable".

Selon la définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement dans le rapport Brundtland.

L'Equipe qui a la mission de mettre en oeuvre cette stratégie

La Commission d’urbanisation
La Commission d’urbanisation est composée de neuf membres représentant les tendances politiques dans les mêmes proportions que le Conseil communal. Les membres de la Commission sont élus par l’Assemblée communale.
La Commission se réunit quatre à cinq fois par an sous la présidence de M. Martial Wicht, Conseiller communal en charge de l’aménagement.
La Commission n’a pas pouvoir de décision, toutefois elle soumet des recommandations et des propositions au Conseil communal, lequel prend des décisions et les fait exécuter.
La Commission s’est répartie les tâches en constituant deux sous-Commissions.